Nos critiques de film

"Gagarine", entre féérie céleste et résistance sociale

Inspiré de faits réels, le film « Gagarine » est emblématique du cinéma que CinéVersoix veut défendre. L’histoire forte d’une solidarité qui ouvre les imaginaires, servie par une mise en scène audacieuse, entre néoréalisme et onirisme, entre féérie céleste et résistance sociale. Fanny Liatard et Jérémy Trouilh livrent ici un premier film d'auteur envoûtant. 

gagarine-hd-02hautetcourt -SITE.jpg

Un ado inventif et solidaire

Youri est un ado la tête dans les étoiles et les pieds bien ancrés dans sa cité Gagarine, du nom du cosmonaute, lui-même venu inaugurer cette cité en 1963 près de Paris.

Des images d’archives de 1963 de la cité radieuse bénie par le cosmonaute soviétique à la séquence émouvante des habitants sidérés devant le spectacle du dynamitage de leurs immeubles (tournée en temps réel en 2019), se glisse une histoire d’utopie avec Youri qui tente de rafistoler avec d’autres l’ascenseur et l’électricité de son immeuble alors que la plupart ne songe qu’au départ. Ou le même Youri qui convainc d’autres jeunes en marge de s’inventer de nouvelles vies.

En un geste de panache flamboyant devant l’inéluctable, Youri crée sur le toit de son HLM un cyber-refuge, une espèce de vaisseau spatial qui lui permet de vivre carrément en apesanteur !

L’histoire forte d’une solidarité qui ouvre les imaginaires, servie par une mise en scène audacieuse, entre néoréalisme et onirisme, entre féérie céleste et résistance sociale. Un premier film à l'humanisme novateur. 

Gagarine forever !

Marc Houvet

Voir la critique du film en vidéo :

GAGARINE, dimanche 26 septembre 18:30
sur l'écran de CinéVersoix  

​Fanny Liatard, Jérémy Trouilh, 2021, France, 1h38, vo français st anglais,10+/14+

Sélection officielle de Cannes 2020

Les précédentes critiques :

-